24/10/2017

L’obésité est-elle responsable de l’infertilité ?

L’obésité est une maladie non contagieuse qui se manifeste particulièrement par un excès pondéral. Outre les comorbidités ou maladies qui lui sont le plus souvent associées telles que : l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, le diabète ou même l’apnée du sommeil, il se trouve aussi que l’infertilité soit aussi l’une des conséquences de l’obésité.

En effet, l’excès de poids a un impact sur la reproduction. Elle cause non seulement l’infertilité, mais elle est aussi responsable des avortements involontaires (fausses-couches) et d’autres complications durant la grossesse. Pour des chercheurs de l’Université Johns Hopkins aux USA, c’est surtout le taux élevé de l’insuline dans le sang qui est un élément perturbateur de la reproduction chez les patients obèses.

Obésité et infertilité féminine

images (57).jpg

L’une des causes fréquentes de l’infertilité chez les femmes de manière générale est le syndrome des ovaires polykystiques. Or chez les femmes souffrant d’obésité, celui-ci est plus fréquent. Les chances de concevoir pour ces femmes sont infimes dès lors qu’à cette pathologie s’associe le problème de la résistance à l’insuline.

Pour pallier ce problème d’enfantement, il est souvent proposé à ces femmes un traitement antidiabétique à base de metformine que l’on associe à une prise en charge diététique, ce qui permet alors à la patiente de perdre du poids, d’améliorer son profil métabolique, d’avoir un cycle d’ovulation régulier et d’accroître les chances de tomber enceinte, sans courir le risque d’avoir une grossesse multiple.

L’obésité, un risque pour la grossesse

images (58).jpg

Il est toutefois possible d’être enceinte tout en étant obèse. Mais il s’agit le plus souvent de grossesses à risque. Il n’est pas facile dans ce cas d’en arriver à l’accouchement sans complications. Parmi les risques fréquents que constitue l’obésité pour la grossesse, il y a le risque d’avoir une fausse-couche, le risque d’un accouchement prématuré et le risque du décès de l’enfant. Sans oublier que l’obésité de la mère peut entraîner des malformations congénitales de l’enfant.

Il faut ajouter aussi que le suivi de la patiente-obèse enceinte est plus difficile.

Les risques de l’obésité sur la fertilité masculine se caractérisent par des problèmes érectiles, notamment des difficultés à avoir une érection ou une perte rapide de l’érection de même qu’une faible production des spermatozoïdes.

Les commentaires sont fermés.